Le physique, dans sa dimension esthétique autant qu’éthique, peut être le reflet d’une critique.
Qu’il s’observe en période antique ou à l’ère de la pop music, derrière le corps et son culte mythologique se dévoile une infinité de références chargées de sens, et ce jusqu’au plus près de notre quotidien contemporain. Chaque mises en scène, vidéos ou installations, sont autant de pièces qui, se jouent des codes et des symboles de l’imagerie des corps.
L’artiste crée des pistes, construit des ponts au milieu desquels féminité et masculinité sont fantasmées. L’Empire romain côtoie celui érigé par la galaxie Playboy, les déesses de l’Olympe s’amusent de la culture bodybuildée. Musclé.


Ismaël Martin

caducépec.jpg