Installation comprenant :

> une série de trois photographies couleurs diffusée sur un téléphone portable / slide et zoom à disposition du public /

 

> un ensemble de sous-vêtements (3 exemplaires) de la marque

Si non oscillas, nili tintinare / cette phrase latine est à l’origine inscrite au dessus de la porte d’entrée du Manoir Playboy à Chicago /

> une colonne de matériaux de récupération dont il ne subsiste que la moitié

Photographies réalisées dans les Folies Siffait, au Cellier, en Loire-Atlantique.
Les Folies Siffait sont de fausses ruines construites entre 1816 et 1830 par Maximilien Siffait.

Les poses rejouent celles des covergirls de Playboy.

Si non oscillas, nili tintinare

Installation présentée lors des expositions Pleased to meet you, à Cardiff, en 2018 et Neo-drama, à Grande Surface, Bruxelles, en 2019